Mohammed Benmoussa: “Notre classe politique n’est pas animée par la volonté de faire”

En dépit des mesures entreprises par le gouvernement pour donner un coup de fouet à l’économie, celle-ci s’enlise dans des taux de croissance incompatibles avec un pays qui vise l’émergence. Pour lever les blocages structurels d’une économie à bout de souffle, l’économiste Mohammed Benmoussa propose ses solutions à TelQuel.

Par et

Ancien administrateur du Conseil déontologique des valeurs mobilières et vice-président de l’association Damir Crédit: Fahd Merroun

Contraint à la stagnation en raison d’une dynamique de production en berne, d’une fragilité atavique du tissu des TPME et d’un volume d’investissement privé qui ne donne aucun signe de redécollage, le Maroc bute sur un plafond de verre et s’englue dans une séquence de croissance sans emplois qui dure. Comment en est-on arrivés là et, surtout, comment en sortir? Economiste, consultant expert en politique économique, fiscalité et finances publiques, homme d’entreprise, ancien banquier et ancien acteur du marché financier et boursier, Mohammed Benmoussa nous éclaire sur la profondeur du malaise qui étreint l’économie marocaine.

Les chiffres d’un sondage mené par la CGEM en disent long sur le pessimisme des chefs d’entreprises marocains quant à l’avenir. L’atonie économique semble se pérenniser. Pourquoi?

Mohammed Benmoussa
“Le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés