Tourisme : à l’Oukaïmeden, une saison blanche malgré l’abondance de neige

Dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus, l’accès à la station de ski de l’Oukaïmeden est très restreint. Sur place, la population locale qui vit de l’activité touristique peine à survivre.

Par

Un skieur dans la station de l'Oukaimeden, le 27 février 2015. Crédit: Fadel Senna / AFP

Difficile d’accéder à la station de ski de l’Oukaïmeden. Alors que de nombreux touristes ont souhaité accéder aux pistes pour s’adonner aux sports d’hiver ou simplement profiter de la neige tombée en abondance ces derniers jours, les autorités ont partiellement fermé les accès. Raison invoquée : la lutte contre la propagation du coronavirus. “Les accès se font malheureusement au compte-gouttes, souvent à la tête du client. Certains arrivent à passer, d’autres n’ont pas cette chance”, explique Houcine Amenhod, gérant d’un magasin de location de matériel de glisse. “Depuis dimanche, les autocars n’arrivent plus à la station”, confirme un opérateur touristique de la région.

Accès limité

Une situation également dénoncée par la Fédération nationale du transport touristique qui regrette que les véhicules transportant des touristes ne puissent pas accéder aux régions montagneuses de la région de Marrakech. “Les professionnels du secteur du transport touristique…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés