PADS : Benameur veut passer le flambeau

L’actuel secrétaire général du parti de l’avant-garde démocratique et socialiste a fait savoir qu'il ne souhaite pas rempiler à la tête du parti.

Par et

Abderrahmane Benameur, avocat de "Freedom Now".
Abderrahmane Benameur Crédit : AFP

Renouveau en vue pour le Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste (PADS), petite formation de la gauche radicale, membre du FGD (Fédération de la gauche démocratique). Le parti du flambeau a tenu, du 27 au 29 mai, son huitième congrès national. Un rassemblement durant lequel le PADS devait renouveler son comité central, son bureau politique et désigner un nouveau secrétaire général.

À l’issue de ce congrès, seul le comité central du parti a été renouvelé. On notera que ce comité est lui-même chargé de la désignation des membres du bureau politique et du nouveau secrétaire général du parti. Ces nominations devraient avoir lieu dans les deux à trois prochaines semaines, selon nos sources au sein du parti.

Un poste auquel ne devrait pas prétendre Abderrahman Benameur qui, selon nos informations, ne souhaite pas rempiler à la tête du PADS. Le favori à sa succession est l’économiste Adil Boutouala.

Le congrès du PADS s’est ouvert en présence de plusieurs membres de la Fédération de la Gauche démocratique, d’Annahj Addimocrati et du parti de l’Alternative démocratique. À cette occasion, Benameur a appelé à «une unification de la gauche» qui doit, selon lui, «se préparer en vue des prochaines élections» et assumer sa responsabilité politique .