Les indiscrets de la semaine

Casinos flottants: Le Maroc durcit les règles anti-blanchiment

Transparence. Les personnes exploitant ou gérant des casinos ou des établissements de jeux de hasard à bord de navires seront désormais assujetties aux obligations de déclaration de soupçon, dans le cadre d’un projet modifiant et complétant la loi n°43.05 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux en cours d’adoption. Les mises supérieures ou égales à 30 000 dirhams dans les casinos et les établissements de jeux de hasard doivent faire l’objet d’un examen particulier, selon les nouvelles dispositions de la loi anti-blanchiment. Dans le même sens, est en cours une révision à la baisse du seuil toléré pour les négociants en pierres et métaux précieux lorsque l’opération est effectuée en espèces. Les pratiques en usage dans ce secteur ont poussé les autorités à déclencher le mécanisme de vigilance dès que le montant dépasse les 100 000 dirhams, au lieu de 150 000 actuellement.

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer