L’Istiqlal en marche vers l’opposition

Soutien “critique” du gouvernement El Othmani, 
le parti souhaite se repositionner sur l’échiquier politique. Un pas vers l’opposition qui sera officialisé 
le 21 avril avec la tenue de son conseil national à Rabat.

Par

L'Istiqlal est passé “d'un soutien absolu”, décidé lors de l'ère Chabat, à un “soutien critique” depuis l'arrivée de Nizar Baraka à la tête du parti, en octobre dernier. Crédit: Tniouni / TelQuel

C’est l’heure des bilans. Le gouvernement El Othmani vient de boucler sa première année. Pour l’Istiqlal, il est surtout temps de revoir son positionnement dans un paysage politique secoué par une année riche en rebondissements. En fixant, lors de la récente réunion de son comité exécutif, la date de son prochain conseil national au 21 avril, la troisième force politique du royaume souhaite clairement revoir ses cartes.

“Le parti avait décidé de soutenir le gouvernement. Mais beaucoup de choses ont changé depuis”

Nizar Baraka
“Il ne faut pas revenir au passé. Le parti, via son dernier conseil national, avait décidé de soutenir le gouvernement. Mais beaucoup de choses ont changé depuis”, expliquait le secrétaire général, Nizar Baraka, dans l’une de ses rares sorties médiatiques, accordée début mars au Forum de la MAP. Pour rappel, cette mesure avait été prise par l’organe décisionnel suprême du parti, le 31…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer