Business : Moroccan-made-men (and women)

Ils ont réussi dans le business, agissent, créent et s’épanouissent. Eux, ce sont 50 concitoyens nés ou vivant à l’étranger. Certains ont le Maroc chevillé au corps, d’autres un lien plus ténu, sans pour autant avoir coupé le cordon ombilical. Tous ont de belles histoires.

Par

DR

Badr El Battahi, money maker L’adolescent de 17 ans quitte le Maroc en 2009 pour Dubaï où vont s’ouvrir pour lui les portes du succès. Il fait mouche grâce à Sociwork, une startup spécialisée dans le community management pour stars. Rappeurs américains, mannequins et influenceurs se l’arrachent. Diplômé de Harvard et sérial entrepreuneur, il lance business sur business, décrochant la timbale avec Richsneakers, une plateforme de vente de paires de baskets vintage qui explose. A 27 ans, sa fortune personnelle est évaluée à 2 millions de dollars. Pas de quoi prendre sa retraite. Il voit plus grand et s’est lancé un nouveau défi : s’enrichir encore plus avec la blockchain. Fayçal Bettioui, un chef et sa bonne étoile

article suivant

Gardez un œil sur l’actualité du Maroc Tel qu’il est sur Telegram