Rachid Guerraoui, intelligence sans artifices

Grande figure de l’intelligence artificielle, ce professeur à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne collectionne depuis une dizaine d’années les prix internationaux les plus prestigieux.

Par

DR

Ca fait plaisir parce quand on est élu par des gens qu’on respecte beaucoup, des grands du domaine, c’est comme si le ballon d’or était choisi par d’autres joueurs”. C’est ainsi qu’en juillet 2018, Rachid Guerraoui, 52 ans, réagissait, dans nos colonnes, à son élection au Collège de France à la tête de la chaire annuelle d’informatique et sciences numériques. Grande figure de l’intelligence artificielle, ce professeur à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne collectionne depuis une dizaine d’années les prix internationaux les plus prestigieux. Il est le premier Marocain à recevoir le grand prix américain ACM Fellow, qui récompense les travaux des scientifiques qui transforment les sciences et la société, et la non moins prestigieuse distinction européenne Senior ERC en 2012 et 2013. Commissariat à l’énergie atomique en France, Silicon Valley, MIT… ce natif de Rabat a roulé sa bosse dans les meilleurs laboratoires du monde. A l’origine, une passion pour les algorithmes : “L’intelligence artificielle,…

article suivant

Gardez un œil sur l’actualité du Maroc Tel qu’il est sur Telegram