“On demande de l’aide et nous n’avons rien” : face aux banques, les entrepreneurs désarmés

En cette période de troubles et d’incertitudes économiques, les TPE et PME subissent de plein fouet la crise du coronavirus. Malgré les aides promises par l’État comme Damane Oxygène ou encore les prêts Intelaka lancés en février, certaines entreprises attendent toujours, au bord de l’asphyxie.

Par

Il y a clairement un décalage entre ce qui a été présenté sur ces solutions d’aide financière, et ce qui se passe sur le terrain. On demande de l’aide et nous n’avons rien. On est en train de crever !” témoigne Brahim Belghiti, chef d’entreprise et dirigeant de la startup Pickalty, basée à Kénitra et opérant dans le secteur logistique. Que cela concerne les nouveaux plans de financement Intelaka lancés en février dernier ou les plus récents prêts Damane Oxygène pour faire face à la crise du coronavirus, nombre de TPE et PME semblent avoir des difficultés à obtenir les fonds nécessaires pour la suite de leur activité.

à lire aussi

À la toute fin du mois de mars, l’entrepreneur nous affirmait déjà : “Les seuls crédits que nous avons concernent notre flotte de véhicules. J’ai fait la démarche…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés