Nil Amara, un serial entrepreneur qui a l’œil

À 29 ans, ce Franco-Marocain enchaîne les aventures entrepreneuriales. Après le succès de CreaSouk, il vient de co-lancer Nadari, une marque d’optique 100% marocaine, voulue comme une approche sociale et pratique à la fois.

Par

Autonomie précoce

Né à Montpellier, Nil Amara passe sa vie entre la France et le Maroc, pays d’origine de ses parents. Après une prépa à l’École normale supérieure de Cachan, dans le but de devenir enseignant, le jeune homme change de trajectoire et s’oriente vers des études de commerce. En 2014, il décroche un master en droit des affaires de l’université Lille Nord puis un master en finance de la SKEMA Business School. Si entreprendre est avant tout un état d’esprit, Nil Amara ressent très tôt le besoin d’être autonome et indépendant. “À 14 ans, on faisait déjà de petits business avec mon petit frère. On réparait des Playstations et des ordinateurs. Je trouvais qu’il y avait une fierté à gagner son argent”, se remémore-t-il. Une première expérience qui lui donne le goût de l’entrepreneuriat et la passion…

article suivant

Couvre-feu, reconfinement, télétravail : le point sur les nouvelles restrictions dans le monde