Youssef Ghalem a plus d’un tour dans son sac

Après un diplôme en ingénierie informatique, ce féru de mathématiques se lance dès 2013 dans l’entrepreneuriat. D’abord dans l’e-learning avec Kezakoo, avant de s’aventurer, avec Miratti, dans la maroquinerie haut de gamme.

Par

Youssef Ghalem
Youssef Ghalem. Crédit: DR

Youssef Ghalem, 33 ans, se souvient encore de sa détermination lorsqu’il explorait, seul, la voie vers l’entrepreneuriat. De son émotion aussi, lorsqu’il se sentait enfin “utile à la communauté”. C’est que sa volonté de sortir des sentiers battus se concrétise enfin. Son dernier né, Miratti (mon héritage), une marque de maroquinerie haut de gamme 100% marocaine, lui ouvre même les plateaux de 2M. Au programme, une participation à la première saison de l’émission “Qui va investir dans mon projet ? Spécial Startup” diffusée, en décembre dernier, en prime time par la deuxième chaîne, en partenariat avec Inwi. Il en ressort avec 500 000 dirhams de la Caisse centrale de garantie (CCG). Une consécration pour ce trentenaire que rien ne prédestinait à ce destin.

A la recherche du temps perdu

Son parcours n’a rien d’atypique : après des classes préparatoires, il obtient en 2010 son diplôme d’ingénieur en informatique à…

article suivant

Couvre-feu, reconfinement, télétravail : le point sur les nouvelles restrictions dans le monde