AstraZeneca ou Sinopharm : à quel vaccin se vouer ?

Top départ dans la campagne de vaccination. Après des semaines de spéculation, les premières doses de vaccins anti-Covid développés par les laboratoires AstraZeneca et Sinopharm ont été distribuées dans toutes les régions du royaume. Le 28 janvier, le roi a montré l’exemple en se faisant vacciner. Mais des zones d’ombre subsistent.

Par et

TELQUEL

Elle s’est fait attendre, mais la voici désormais bel et bien lancée. Jeudi 28 janvier, au lendemain de la réception des doses envoyées par le laboratoire pharmaceutique Sinopharm, Mohammed VI a donné le coup d’envoi de la campagne de vaccination en se faisant administrer la première dose du vaccin anti-Covid, au palais royal de Fès. Près de trois mois après le lancement officiel des préparatifs pour mener l’opération, le 9 novembre dernier, le Maroc débute enfin une campagne qui, ces derniers jours, a connu une forte accélération, malgré les critiques des semaines précédentes. L’arrivée au Maroc des premiers lots de vaccins développés par les laboratoires britannico-suédois AstraZeneca et chinois Sinopharm, avec lesquels le royaume a conclu des accords commerciaux, ne signe pas pour autant la fin des interrogations…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés