Tawsen : “Le refrain de ‘Youm Wara Youm’ est inscrit dans mon subconscient”

Tawsen
DR

Smyet bak ?

Slimane.

Smyet mok ?

Habiba.

Nimirou d’lpasseport ?

Je ne le retiens pas.

Commençons par votre nom de scène, Tawsen. Vous étiez mal inspiré ?

Je dis à tout le monde que mon nom de scène est une composition, une contraction de Taws, mon nom de famille, qui veut dire paon en français, et le “en” qui renvoie à la dualité en arabe. Mais pour dire la vérité, j’ai trouvé cette explication bien plus tard (rires). J’étais en train de jouer à Fifa en ligne et mon adversaire avait ce nom d’utilisateur, avec une typologie différente.

Né en Italie d’une famille marocaine, vous avez grandi en Belgique où vous êtes installé aujourd’hui. Ça va, pas trop perdu ?

“Mais en tant que fils d’immigrés, tu ne sais pas non plus si tu es vraiment marocain, ou si tu n’es que celui qui vient d’Europe”

Tawsen
Franchement, si. C’est à la fois une force et une difficulté. Aujourd’hui, je ne suis pas assez italien pour les Italiens, pas assez belge…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés