Yoshiyahu Pinto, le rabbin des puissants à Casablanca

Rabbin star, il est à cheval entre plusieurs continents avec un attachement particulier pour le royaume. Il affirme vouloir servir son pays, le Maroc, grâce à son vaste réseau et son aura où se mêlent religion, diplomatie et économie.

Par

TOUMI/TELQUEL

Lorsque l’occasion d’interviewer Yoshiyahu Yosef Pinto se présente, elle ne se rate pas. L’homme est nimbé de mystères, ses sorties médiatiques sont rares. Et le rabbin Pinto entretient des liens avec les plus puissants de ce monde. Certains lui demandent conseil. D’autres souhaitent partager le temps de celui qu’ils considèrent comme un érudit. Au-delà du religieux, le rabbin est un homme éclectique. On peut parler de tout ou presque avec lui: business, religion, débat sur l’état actuel de la société… Nombreux sont ceux qui se pressent autour de lui pour obtenir ne serait-ce que quelques minutes de son temps. Que ce soit dans un yacht sur la côte californienne, sa villa casablancaise, ou un gratte-ciel new-yorkais.

Un carnet d’adresses épais

Dire que le carnet d’adresses du rabbin est éclectique serait un euphémisme. L’homme a des ramifications dans de nombreux pans de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés