El Othmani détaille les mesures d’accompagnement de la généralisation de la protection sociale

Le Chef du gouvernement a mis en avant, le 10 mai à Rabat, les différentes mesures prises par le gouvernement pour la mise en œuvre du chantier de la généralisation de la protection sociale.

Par

Tniouni / TelQuel

Ce chantier sans précédent constitue une véritable révolution sociale au royaume, sous la conduite de Sa Majesté le roi Mohammed VI”, a d’abord souligné Saâd-Eddine El Othmani lors de la séance mensuelle de politique générale à la Chambre des représentants, sur les “mesures gouvernementales pour activer le chantier de la généralisation de la protection sociale”.

Couverture sociale pour tous d’ici cinq ans

Le roi “a accordé une attention bienveillante et particulière à ce chantier, pour que tous les citoyens, en particulier les catégories démunies et vulnérables, puissent jouir d’un soutien et d’une protection sociale, de manière à garder leur dignité et préserver la cohésion sociale”, a souligné le Chef du gouvernement, notant que ce chantier constitue un levier d’intégration du secteur informel dans le tissu économique national.

Il a rappelé, à cet égard, les discours royaux appelant au lancement progressif du processus de la généralisation de la couverture sociale pour tous les Marocains au cours des cinq prochaines années, présentant ainsi le plan d’action global à adopter pour mettre en œuvre cette réforme, qui comprend le calendrier, le cadre juridique et les options de financement, ainsi que les mécanismes de gouvernance approuvés.

à lire aussi

Le Chef du gouvernement a souligné, dans ce sens, que le gouvernement était conscient de l’ampleur de la responsabilité, et déterminé à réussir le chantier de la protection sociale en réunissant toutes les conditions pour assurer sa bonne mise en œuvre.

AMO, allocations familiales, indemnité chômage…

Dans ce contexte, il a évoqué les axes majeurs de ce chantier, notamment la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) au profit de 22 millions de bénéficiaires supplémentaires et des allocations familiales au profit d’environ 7 millions d’enfants scolarisés, en plus de l’élargissement de la base des adhérents aux régimes de retraite pour inclure environ 5 millions de personnes, qui exercent un emploi et ne bénéficient d’aucune pension, ainsi que la généralisation de l’indemnité pour perte d’emploi, pour couvrir toute personne exerçant un emploi stable.

“La réforme profonde du système national de santé, notamment les ressources humaines, la gouvernance, l’offre de santé, l’action sociale et les établissements de la protection sociale, figure parmi les mesures accompagnant la mise en œuvre de ce chantier”, a expliqué M. El Othmani.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a indiqué, dans son bilan de l’action du gouvernement en matière sociale, que l’évaluation objective, renforcée par des données officielles, mettait en évidence que le Maroc a connu une évolution régulière entre 2017 et 2019 au niveau de la plupart des indicateurs de développement humain, avant que ces progrès positifs au Maroc ne subissent l’impact de la pandémie et ses graves répercussions, à l’instar des autres pays du monde.

“Le royaume a pu, grâce à la cohésion nationale, sous la sage conduite de Sa Majesté le roi, et grâce à la dynamique positive qu’il connaissait avant la pandémie et aux mesures qualitatives et sans précédent prises au cours de la période pandémique, alléger les répercussions et éviter le pire sur les plans sanitaire, économique et social”, a-t-il dit.

Saâd-Eddine El Othmani affirme que le gouvernement est mobilisé pour assurer une bonne implémentation du chantier de généralisation de la protection sociale, suivant les différentes dimensions de cet important projet national.

(avec MAP)

Créer un compte et
laisser un commentaire

Vous avez deja un compte, Connectez-vous!

article suivant

Article pour testé les commentaires