CSMD : un modèle, un pacte et des interrogations

Lors d’une conférence de presse organisée au lendemain de la remise du rapport de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) au roi, le président de la CSMD, Chakib Benmoussa, a donné quelques éclaircissements sur la finalité de ce rapport qui doit servir de socle pour le développement du Maroc dans les quinze prochaines années.

Par

DR

C’est un hasard du calendrier. Ou pas. Initialement prévu pour l’été 2020, le nouveau modèle de développement (NMD), conçu par la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), a été présenté le 25 mai au roi Mohammed VI au palais royal de Fès. Le lendemain, le président de la CSMD se rendait à Rabat pour présenter les grandes lignes de son projet et répondre aux interrogations des médias. Dans l’audience, l’une des premières questions adressées au président de la CSMD, Chakib Benmoussa, a porté sur le timing de la présentation de ce rapport, à quelques mois d’élections majeures pour le pays. La finalité du modèle et son utilisation politique ont également été sources d’interrogations pour les médias.

Un modèle de société

article suivant

Couvre-feu, reconfinement, télétravail : le point sur les nouvelles restrictions dans le monde