Reda El Arbaoui, les drones lui donnent des ailes

Après des études dans de grandes écoles de commerce 
à l’étranger et une première expérience professionnelle infructueuse, le jeune entrepreneur s’est lancé, il y a quatre ans, dans la vente de drones. Il vole désormais de ses propres ailes.

Par

YASSINE TOUMI/TELQUEL

Droit au but

Reda El Arbaoui, 28 ans, a suivi un parcours sans fausse note. Après avoir obtenu son bac à Casablanca en 2010, il intègre les classes préparatoires à Versailles, en France, puis rejoint l’ESSEC Business School.

“J’ai toujours voulu entreprendre dans le domaine de la tech, j’étais prêt à le faire seul et à être patient”

Reda El Arbaoui
Il suit un master en finance de marché, complété par deux stages aux Etats-Unis, chez Hugo Boss en finance à New York et en conseil en stratégie au sein du cabinet AT Kearney. Des expériences qui émoussent son appétence pour l’écosystème financier. “C’était une période de frustration et de manque d’épanouissement personnel”, résume-t-il. Il s’intéresse alors à l’entrepreneuriat, la technologie et l’impression 3D. “J’ai toujours voulu entreprendre dans le domaine de la tech, j’étais prêt à le faire seul et…
article suivant

Couvre-feu, reconfinement, télétravail : le point sur les nouvelles restrictions dans le monde