Mohamed Afennich : “La complémentarité économique entre le Maroc et l’Hérault est énorme”

Directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Hérault, un département situé dans le sud-est de la France, Mohamed Afennich se sent épanoui dans ce poste aux missions très variées. Pour Diaspora, le discret quadragénaire s’est néanmoins prêté au jeu de “L’entretien d’embauche”, dévoilant un peu de son parcours et les partenariats qu’il multiplie avec le Maroc.

Par

Mohamed Afennich, directeur général de la Chambre de commerce et d'industrie de l'Hérault. Crédit: DR

Quand vous entrez son nom dans un moteur de recherche en ligne, pas grand résultat n’apparaît, si ce ne sont quelques éléments biographiques glissés dans le communiqué de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) annonçant sa promotion à la direction générale, en juin 2019.

Aucune intervention dans la presse, pas de pages sur les réseaux sociaux. “Pourquoi voudriez-vous que j’en aie ?”, interroge celui qui tient à une séparation claire entre sphère professionnelle et vie privée.

Né à Bonifacio, à l’extrême sud de la Corse, Mohamed Afennich appartient à la “troisième génération” d’une famille qui a immigré depuis le Rif. Ses parents, entrepreneur en bâtiment et mère au foyer – “elle a élevé six enfants, ce qui est déjà un gros travail” –, ont eux-mêmes vu le jour sur l’île de beauté.

Lui y a coulé une existence heureuse jusqu’à sa majorité, avant de partir “sur le continent” pour des études supérieures en administration économique et sociale. La suite, c’est ce père de famille, qui dirige actuellement une équipe de 70 salariés et travaille “70 heures par semaine”, qui prend le temps de nous la raconter.

Lisez la suite de l’article sur
article suivant

Couvre-feu, reconfinement, télétravail : le point sur les nouvelles restrictions dans le monde