Marrakech : malgré le retour des MRE, une reprise en demi-teinte pour le secteur touristique

Un peu plus de deux semaines après la réouverture exceptionnelle des frontières aériennes et maritimes, des professionnels du tourisme à Marrakech font un premier bilan provisoire de leur activité. Ils estiment la reprise “timide” en raison notamment des restrictions sanitaires qui perdurent, et croisent les doigts pour que la fréquentation revienne à la normale après l’Aïd et d’ici à la rentrée de septembre.

Par

Des passants dans un marché de la vieille ville de Marrakech. Crédit: Fadel Senna / AFP

Après les instructions données par le roi Mohammed VI le 13 juin aux compagnies aériennes et maritimes afin qu’elles proposent aux Marocains du monde des tarifs abordables pour leur permettre de revenir au pays cet été, plus de 115.000 d’entre eux avaient rejoint le territoire national en une semaine.

“Nous avons beaucoup de signes qui reflètent bien la transition qui s’opère actuellement et qui va se réaliser de manière progressive, analyse Laila Boujir, directrice des opérations sales et marketing de l’hôtel Oberoi. Les restrictions continuent à freiner le développement du tourisme au niveau national. Nous avons appliqué des promotions de 30 % en moyenne sur nos offres à l’endroit de nos clients nationaux et internationaux (comme l’avait promis la Fédération nationale de l’industrie hôtelière). Par ailleurs, nos marchés traditionnels sont la France, l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-uni, mais nous avons également des clients provenant des États-Unis, pour lesquels les conditions d’accès au territoire sont beaucoup plus souples.”

Lisez la suite de l’article sur
article suivant

Couvre-feu, reconfinement, télétravail : le point sur les nouvelles restrictions dans le monde