Nouvelles tensions entre la France et le Maroc

La visite d’un opposant marocain au général Abdelaziz Bennani hospitalisé à Paris a ravivé les tensions entre la France et le Maroc.

Par

Le général Abdelaziz Bennani Crédit photo : DR

L’ambassadeur de France au Maroc, Charles Fries, a été convoqué jeudi 19 juin par Mohamed Yassine Mansouri, patron de la DGED, afin de lui exprimer le mécontentement du royaume pour « l’agression morale » subie par le général de corps d’armée Abdelaziz Bennani dans sa chambre de l’hôpital parisien du Val-de-Grâce.

La personne qui a rendu visite au général Bennani est Mustapha Adib, ex-capitaine de l’armée emprisonné par le passé pour des accusations de corruption portées à l’encontre des Forces armées royales. Lors de cette visite, Adib a laissé au général une lettre où il l’accuse d’avoir « tué des milliers d’innocents ».

« Cette visite est un acte provocateur »

Cet incident a provoqué la colère du royaume. L’ambassadeur du Maroc à Paris, Chakib Benmoussa a entrepris auprès du ministère des Affaires étrangères français une démarche de dénonciation de cet « acte provocateur ». Par ailleurs, il s’interroge sur « la complaisance dont bénéficient certaines personnes connues pour leurs antécédents et qui ne peut qu’impacter les relations maroco-françaises ».

De son côté, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a dénoncé cette visite « qui vise une figure des Forces armées royales ». Il a également ajouté que ce cas « n’est pas isolé et survient à la suite d’actes ayant visé, à Paris, de hauts responsables diplomatiques et sécuritaires du Maroc ». Et a précisé que « cette succession d’actes graves, qui traduisent un réel acharnement, interpelle le gouvernement marocain sur les intentions de volonté des autorités françaises ».

En réaction, le ministère des Affaires étrangères français a exprimé sa « sincère émotion » et annonce l’ouverture d’une enquête diligentée par le ministère français de la Défense.

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer

  • Une « visite » ? Qui plus est dans un établissement militaire ?
    Qui plus est dans un hôpital militaire ! Erreure de vocabulaire ET de guillements :  » cette visite est un acte provocateur  » !!! Personne n’a prononcé cette phrase pour y mettre des guillemets !

  • En même temps, un régime totalitaire ne doit il pas assumer la cohorte de crime dont il est l’auteur?
    Il a de la chance que se type ne l’ai pas dézingué…

  • Haha vous parlez de régime totalitaire, allez voir les anciens régimes dictatoriaux policiers et militaires en République tunisienne et en libye, et après venez parler de régime totalitaire au Maroc. Vive le Roi, réel gage de stabilité dans ce pays, et le Maroc a parfaitement le droit de prendre position. Avant d’adopter une position et un point de vue à l’occidental qui plus est orientaliste si l’on peut dire concernant les droits de l’homme et le bon régime qui doit se faire. Ça serait quoi, des républicains ayant au préalable fais un coup d’état militaire ? Certainement pas on ne peut pas remettre en question 2 millénaires d’histoire d’un point de vue extérieur qui ne prend en rien les considérations spécifiques culturelles sociales de ce pays. Mais il est de toute évidence qu’il y’a beaucoup de réformes structurelles à faire, et un effort général de toutes les fractions de la société et non pas seulement de l’Etat. Plus d’autonomie est à acquérir comme le dit Kant, et l’investissement dans ce pays doit être fait avant tout concernant l’éducation et une réelle politique sociale visant à redonner a l’instance de la famille son rôle dans la socialisation des individus et donc leur intégration au sein de la société, ce qui réduirait déjà la moitié d’un bon nombre de problèmes cruciaux comme la sécurité et donc la cohésion sociale et la stabilité. Il est question donc de critiquer d’une manière constructive et productive, certainement en qualifiant le Maroc en étant un « outsider » de pays totalitaire, allez plutôt chercher les définitions des termes que vous employez plutôt que de les utilisés à tort et à travers.

  • Je suis d’accord avec vous sur le point de la stabilité qu’apporte la présence de SMR Mohamed VI au royaume. Mais il serait préférable que cette monarchie finalement « absolue » se transforme en monarchie constitutionnelle parlementaire pour plus d’équité et de transparence. Deux millénaires d’histoire n’excusent pas le droit de vie ou de morts sur une opposition constructive ou non, n’en déplaise à feu SMR Hassan II…

  • Tout a fait, une monarchie constitutionnelle mais pas encore parlementaire de nos jours, c’est certainement pas en donnant tout le pouvoir exécutif a nos politiques au parlement qui eux mêmes ne sont enclin a régler leurs différents personnels, que ce pays ira de l’avant. Pour l’instant la présence d’une monarchie exécutive est essentiel pour assurer une impulsion dynamique aux grands chantiers économiques et sociaux du Maroc. Mais encore une fois oui il faut des réformes pour accompagner ça, mais de transition radicale pour l’instant parceque le Maroc n’est pas l’Espagne ou le royaume, du moins pour l’instant, nous n’avons pas les mêmes particularités singulières, et tout calquage de modèles importés telquel de l’extérieur serait un fiasco total pour notre pays,

  • Bonsoir,

    Désolé, mais la vérité qui fait mal, c’est que notre beau pays est un pays pauvre,faible,corrompu, sans aucune discipline ni rigueur, qui n’a pas de poids à international, quand il s’agit d’affaire intérieur, nos dirigeant se prennent pour les maîtres de l’univers, ils sont au dessus des lois, eux et leurs familles et proches, mais quand ils vont ailleurs ils se font humiliés comme des moins à rien, sans que personne ne puisse leur porter aide ou soutien « allahouma » quelques timides protestations de la part de nos citoyens qui ont encore cet esprit d’appartenir à une patrie, et qui eux croient encore que le Maroc va bien;

    Hier encore la France s’est fait humilié par les Etats-Unis quand cette dernière a infligé une amende bien salée même super bien épicée à une des plus grande banque Française (BNP ParisBas), et voilà c’est comme ça : quand t’es moins puissant tu ferme ta gueule et tu subis, c’est la loi du plus fort mes amis.

    Le Maroc est fâché, la France s’en fou et nous on se contre fiche, car de toute façon avec l’aide ou non de la France, nous les « pauvria », on s’en sort grâce à « Moulana », et notre part du gâteau est partagé quelque part entre ceux qui roulent en voiture de luxe dans les rues et les routes qu’ils sont censés bien les préparer pas pour nous, mais pour ne pas abîmer leur voitures 😉

  • Bonjour Amine 85,

    J’ai vraiment aimé votre commentaire, vous avez presque résumé ce qui se passe en quelques lignes, félicitations.