Les minutes clés du procès

Le procès, tout au long de ses 93 audiences étalées sur 10 mois et demi, 
a été riche en rebondissements et en retournements de situation. Flashback.

Par

Des soutiens des membres du Hirak appelant à la libération de Nasser Zafzafi, devant la Cour d’appel de Casablanca, le 24 octobre 2017 Crédit: AFP / FADEL SENNA

Le chaos de l’ouverture

La salle est bondée. Journalistes, avocats et familles des détenus ont afflué en nombre en ce mardi 24 octobre 2017 pour l’ouverture du procès de Nasser Zafzafi et ses compagnons. Le juge procède à l’appel des 32 accusés du groupe. Dans la salle 7 de la Cour d’appel de Casablanca, suffocante de chaleur et d’humidité, l’ambiance est tendue et des voix de la défense s’élèvent pour demander à ce qu’on leur octroie l’espace suffisant, vu le nombre élevé d’avocats venus défendre la cause des détenus. Dans le brouhaha de la salle, le juge lève l’audience une première fois, vers 10h45. A la reprise, le président Ali Torchi procède à l’appel des accusés. Après quelques noms, Nasser Zafzafi. Le leader du Hirak s’avance, doigts en V en direction de l’audience qui répond de la même manière. “La mort et pas l’humiliation”, crie-t-il, improvisant un mini sit-in du Hirak à l’intérieur de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés