50 Marocains du monde qui nous rendent fiers

Ils ont réussi dans le business, agissent et militent, créent et s’épanouissent. Eux, ce sont 50 concitoyens nés ou vivant à l’étranger. Certains ont le Maroc chevillé au corps, d’autres un lien plus ténu, sans pour autant avoir coupé le cordon ombilical. Tous ont de belles histoires.

Par

DR

Ils racontent l’exil et l’enracinement à la fois. Ceux-là sont “zmagris”, “blédards”, “foreigners”… autant d’identités assignées, malgré un ressenti individuel bien différent. Pourtant, avec le Maroc, c’est souvent affaire de voyage, de va-et-vient permanent, physique, intense et intime. Il y a les départs, contraints ou choisis. Et avec, la peur et l’espoir d’un horizon d’avance incertain. Puis, il y a les arrivées, celles qui font sourire et qui comblent un vide quelque part.

Le derrière sur deux chaises

MRE : Marocains, oui, résidant ailleurs, forcément, mais encore souvent étiquetés étrangers. Des deux rives, on aimerait qu’ils soient davantage “intégrés”. Il ne fait jamais bon d’être sur deux tableaux, deux cases, le derrière sur deux chaises. Dans les pays d’accueil, on les a vus ouvriers et bâtisseurs, mais constamment oubliés. Du pays d’origine, on critique…

article suivant

Gardez un œil sur l’actualité du Maroc Tel qu’il est sur Telegram