Francis Perrin, chercheur : “Après les attaques en Arabie Saoudite, une pénurie de pétrole n'est pas impossible”

Le 14 septembre dernier, des drones ont attaqué deux installations pétrolières en Arabie saoudite. Ces frappes revendiquées par les rebelles houthis du Yémen ont provoqué l'arrêt de 50% de la production saoudienne en pétrole. Quelles conséquences aura cet évènement sur le marché pétrolier ? Les réponses de Francis Perrin, directeur de recherche à l'IRIS, associé au Policy Center for the New South.

Par

Francis Perrin

Dans la nuit du 13 au 14 septembre, des frappes de drones ont ciblé deux sites pétroliers en Arabie Saoudite. L’attaque a provoqué l’arrêt de production de 5,7 millions de barils de brut, soit près de 50% de la production saoudienne en pétrole. Dès ce lundi, les prix de l’or noir sur les marchés internationaux se sont envolés, sur fond de crainte de pénurie. Senior Fellow au Policy Center for the New South et directeur de recherche à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), Francis Perrin revient avec TelQuel sur l’impact de cet événement sur les cours du pétrole ainsi que ses conséquences géopolitiques. TelQuel : Suite aux attaques de drones sur des installations pétrolières saoudiennes, le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés