Casablanca, Washington : comment on a pu en arriver là ?

Par Fatym Layachi

Ça ne fait même pas un mois qu’elle a débuté, mais elle te semble déjà bien saugrenue, cette année 2021. Toi, bien évidemment, tu n’avais nourri aucun espoir démesuré mais tout de même, tu t’attendais à un peu mieux… Dès la première semaine, le surréalisme le plus délirant est au rendez-vous. Une espèce de meute quasiment exclusivement masculine a envahi le Capitole à Washington. Les images sont d’une violence qui dépasse l’entendement. Entre les néonazis assumés et les suprémacistes décomplexés, tu ne savais pas s’il fallait hurler, pleurer ou vomir devant ta télé. Tu as l’impression qu’un cap a été franchi. Et du coup, Twitter a décidé de bannir Trump. Alors bien évidemment que tu te réjouis que cette espèce de belliqueux à la coiffure douteuse arrête de vouloir déclarer la guerre en cent quarante caractères, mais c’est quand même délirant. À quel moment le monde a basculé au point qu’un réseau social soit en mesure de bannir un président élu, comme on punirait un gamin en le mettant au coin ? On a beau essayer de t’expliquer avec des arguments…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés