Daech : Fatiha Mejjati, sur la piste de la Veuve noire en cavale

Après avoir acquis un statut à part au cœur de l’État islamique lorsqu’elle était à Raqqa, en Syrie, la Marocaine surnommée “la Veuve noire” est aujourd’hui en cavale. Fatiha Mejjati parvient encore à échapper à la justice du royaume, mais aussi à la justice internationale. Aujourd’hui, une plainte pour crimes contre l’humanité pèse sur celle qui se fait appeler “Oum Adam”. Enquête.

Par et

Fatiha Mejjati Crédit: TNIOUNI/TELQUEL

Elle a réussi à sortir du camp de Al Hol ? Mon Dieu, c’est un monstre. Elle enterrera tout le monde ! Méfiez-vous !” Maria, inculpée en Belgique pour avoir rejoint l’organisation État islamique (Daech), n’a rien oublié de Fatiha Mejjati. La jeune Belge a croisé la Marocaine à Raqqa lorsque Daech contrôlait la ville : “Oum Adam a du pouvoir, elle a vu mon visage. Ces gens je les ai connus, j’ai vu de quoi ils étaient capables et je sais qu’ils ont le pouvoir de me retrouver.

à lire aussi

Plusieurs années après, Fatiha Mejjati continue à terroriser les jeunes femmes qui ont eu affaire à elle. Son parcours est celui d’une femme qui a voué sa vie à Al Qaïda puis…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés