Le cannabis médical, loin d'avoir révélé tous ses secrets

À la fois vénéré et diabolisé, le cannabis devrait tendre, dans les prochaines décennies, à être de plus en plus prescrit et distribué.

Par et

DR

La perspective d’intégrer le cannabis à la pharmacopée marocaine germe doucement. Pour l’heure, l’usage de produits médicamenteux ou de traitements à base de cannabis reste faible à l’international… bien que les perspectives soient réelles. “Etant interdit, beaucoup de chercheurs ont longtemps été empêchés de mener des études à ce sujet, notamment par manque de financements”, relève le pharmacologue Mohamed Ben Amar.

à lire aussi

Spécialisé dans la neuropharmacologie des psychotropes, l’homme a suivi de près la légalisation du cannabis à des fins thérapeutiques au Canada, en 2001. Celui qui est désormais consultant pour le gouvernement québécois sur ces questions a pu “identifier plus de 300 études cliniques contrôlées qui démontrent clairement des bienfaits thérapeutiques du cannabis dans une dizaine de maladies”.

Potentiel thérapeutique

Il a fallu attendre décembre 2020 pour que l’instance onusienne donne son accord pour classer le cannabis et sa résine dans le tableau I des substances présentant “un potentiel thérapeutique”, bien que toujours considéré comme un…

article suivant

Couvre-feu, reconfinement, télétravail : le point sur les nouvelles restrictions dans le monde