Meknès : une personne vaccinée contre le Covid succombe au virus, un médecin explique

La ville de Meknès a enregistré un cas de décès au Covid-19 même si la personne était totalement vaccinée contre le virus. D'autres membres de la même famille, également vaccinés, sont hospitalisés.

Par

MAP

Une personne est décédée le 13 juin, dans la ville de Meknès, des suites de complications de son infection par le Covid-19, alors qu’elle avait auparavant bénéficié de deux doses du vaccin. Ce décès survient alors que d’autres membres de la famille du défunt, également vaccinés, se trouvent dans l’unité de soins intensifs. Une information révélée à TelQuel Arabi par un proche de la famille et confirmée ce mardi 15 juin par des sources médicales.

Ces mêmes sources médicales ont ajouté que l’infection par le Covid, malgré la réception des deux doses, reste très probable. D’autres cas similaires ont été enregistrés dans la région de Casablanca-Settat, déclare le Dr. Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé. Contacté par TelQuel Arabi, il explique que “l’infection au Covid parmi ceux qui ont reçu la première dose du vaccin est possible, et il en va de même pour ceux qui ont reçu la deuxième dose au cours des deux premières semaines après l’injection.”

Il poursuit en précisant que “tous les vaccins n’ont pas une efficacité de 100%, le vaccin Sinopharm par exemple a une efficacité de 79%, et ce pourcentage varie selon les personnes bénéficiant de la vaccination.”

“Sur cent personnes qui ont reçu la deuxième dose, six d’entre elles risquent d’être infectées.”

Il ajoute qu’il existe également des cas de personnes qui ont reçu la deuxième dose, et qui ont été hospitalisées plus de deux semaines après la réception de la deuxième dose, appelant à les surveiller de très près pour mieux prévenir dans le futur. “Sur cent personnes qui ont reçu la deuxième dose, six d’entre elles risquent d’être infectées, et une personne parmi ces six peut aller en réanimation.”

Et d’ajouter : “Dans le cas où les chiffres dépassent ce qui a été mentionné, une enquête doit être ouverte en la matière, pour connaître les causes des infections de ceux qui ont reçu la deuxième dose.”

à lire aussi

article suivant

Couvre-feu, reconfinement, télétravail : le point sur les nouvelles restrictions dans le monde