La baisse des prix des billets d’avion et de bateau pour les MRE coûtera 4,5 milliards de dirhams à l’État

Le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a répondu ce 22 juin aux questions des parlementaires notamment sur l’opération spéciale du retour des MRE. Voici ce qu’il faut retenir.

Par

Tniouni / TelQuel

Le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, est revenu ce 22 juin devant le Parlement sur la réouverture des frontières marocaines et l’opération spéciale de retour des MRE.  Il a notamment déclaré que le fait de réussir l’opération “Marhaba-2021” tout en préservant les acquis réalisés en matière de gestion de la pandémie de la Covid-19 demeure le principal défi à relever.

Nous sommes face à une réelle épopée nationale et tout le monde doit contribuer à sa réussite, à même de faire de l’été 2021 la consécration du Maroc du patriotisme, de la solidarité et de l’espoir”, a-t-il affirmé, ajoutant que l’objectif est de permettre à des dizaines de milliers de Marocains du monde des 3e et 4e générations de visiter leur pays et de retrouver leurs proches dans les meilleures conditions, ce qui constitue “un acquis national humain et social très valeureux et un défi qui nécessite la mobilisation de tous pour le relever”.

Il a rappelé, à cet égard, les différentes mesures prises pour accompagner le retour des Marocains du monde après la décision du gouvernement de reprendre les vols vers et depuis le Royaume, à partir du 15 juin 2021, dans le cadre d’autorisations exceptionnelles, étant donné que l’espace aérien du Royaume est toujours fermé.

4,5 milliards de subvention

Dans ce sens, Saâd-Eddine El Othmani est revenu sur les montants financiers engagés par l’État pour contribuer à la baisse des prix des billets d’avion et de bateau : une subvention de 2 milliards de dirhams pour les compagnies maritimes et de 2,5 milliards de dirhams pour Royal Air Maroc, soit 4,5 milliards de dirhams au total.

Dans le détail, le chef du gouvernement a rappelé que 8 navires sont mobilisés en provenance de trois ports européens (Gène en Italie, Marseille et Sète en France). Ces navires peuvent transporter environ “20.000 passagers et 5000 voitures par semaine”. Et d’ajouter qu’un autre navire d’une capacité de 4000 passagers a également été mobilisé au départ de Gènes et de Marseille, ce qui permettra de transporter, à terme, 650.000 passagers et 180.000 voitures dans la période allant jusqu’au 15 septembre.

Concernant le secteur aérien, Saâd-Eddine El Othmani a précisé que Royal Air Maroc prévoit de transporter 2,5 millions de personnes entre le 15 juin et le 15 septembre. 80 lignes internationales ont été établies pour l’instant, a-t-il précisé, ajoutant que ce chiffre risque d’évoluer en fonction du classement des pays entre les listes A et B.

(avec MAP)

article suivant

Couvre-feu, reconfinement, télétravail : le point sur les nouvelles restrictions dans le monde