Maroc-Italie : G20, industrie automobile et diaspora... les ingrédients d’un rapprochement Rome-Rabat

Ambassadeur d’Italie au Maroc depuis mars 2021, Armando Barucco ambitionne de porter les relations des deux pays à un nouveau palier, appuyées sur leurs solides fondations. Un pari qu’il pourrait bien réaliser grâce aux composants automobiles, aux MRE et au G20.

Par

Avant d’être nommé à Rabat, Armando Barucco a été chargé du Policy planning à Rome. “À ce poste, j’étais en charge de la réflexion sur les scénarii futurs des politiques étrangères”, précise-t-il. Crédit: TNIOUNI/TELQUEL

Armando Barucco, actuel ambassadeur d’Italie au Maroc, vient de loin. Arrivé en mars 2021 dans le royaume, il faisait partie, un an plus tôt, de la cellule de crise formée par le ministère des Affaires étrangères italien dans un pays durement touché par le Covid. Et la présence du diplomate au sein de cette cellule était justifiée. Car, dans l’appareil diplomatique italien, ce Napolitain pur jus était alors chargé du Policy planning. Un poste qui nécessite un regard tourné vers l’avenir : “A ce poste, j’étais en charge de la réflexion sur les scenarii futurs des politiques étrangères”, nous explique l’ambassadeur dans un français impeccable. Dans le cadre de ses attributions, Armando Barucco avait également pour responsabilité d’organiser la conférence RomeMed, “la plus grande rencontre internationale dédiée à la Méditerranée”. Censée…

article suivant

Couvre-feu, reconfinement, télétravail : le point sur les nouvelles restrictions dans le monde