Un aperçu de la méthode Benmoussa avec son précédent rapport sur les provinces du Sud

Avant d’être nommé le 19 novembre président de la nouvelle “Commission spéciale chargée du modèle de développement”, Chakib Benmoussa s’était penché sur le “Nouveau modèle de développement des provinces du Sud”, lorsqu’il était à la tête du CESE entre 2011 et 2013. Flashback.

Par

En plein Mouvement du 20-Février, Chakib Benmoussa avait été nommé par le roi président Conseil économique, social et environnemental, le 21 février 2011. Un signe de confiance. Crédit: MAP

Le 6 novembre 2012, Mohammed VI appelait le jeune Conseil économique, social et environnemental (CESE), alors présidé par Chakib Benmoussa, à élaborer “un modèle de développement régional intégré et rigoureux” des provinces du Sud. Pour le souverain, le CESE fraîchement installé était alors l’institution la “plus apte à en assurer la préparation suivant une approche participative permettant la participation des populations concernées et le concours de tous les acteurs nationaux”. Le rapport rendu en octobre 2013 pourrait renseigner sur la manière dont l’ancien président du CESE pourrait mener sa nouvelle mission confiée par le roi, sept ans plus tard, en novembre 2019, à la tête d’une “Commission spéciale chargée du modèle de développement”, cette fois à l’échelle de l’ensemble du pays. 

à lire aussi

Un constat sans appel 

Présidant aux destinées du CESE, Chakib Benmoussa lance un vaste processus d’écoute, de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés