Salaire : faut-il instaurer un SMIG régional ?

Depuis quelques semaines, les discussions autour de la réforme du Code du travail de 2004 ont repris. Le patronat comme les syndicats en profitent pour remettre au goût du jour des propositions afin d’améliorer les conditions de travail et l’écosystème des affaires. Parmi les propositions, le fameux SMIG régional, qui ne fait toujours pas l’unanimité. Discrimination ou justice sociale, le débat entre Khalid Houir Alami de la Confédération démocratique du travail (CDT), et Khadija Zoumi de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM).

Par

Khalid Houir Alami, SG adjoint de la Confédération démocratique du travail (CDT)

“On risque une migration vers les régions où le SMIG serait plus élevé” “Nous militons depuis plusieurs années pour la généralisation d’un SMIG qui permettrait aux Marocains de vivre décemment. Un citoyen, qu’il soit à Tanger ou à Dakhla, mérite de recevoir la même rémunération pour le même travail exercé. Quand le prix des produits de première nécessité augmente, la hausse est générale et ne concerne pas une région en particulier. Le problème des disparités régionales émane d’un…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés