Dans la bibliothèque de Dominique Nouiga

Enseignante, écrivaine et directrice de la galerie-librairie des Oudayas à Rabat, Dominique Nouiga partage quatre livres qui l’ont marquée.

Par

Dominique Nouiga
Dominique Nouiga Crédit: DR

1. Le Passé simple, de Driss Chraïbi

Le passé simple, de Driss Chraïbi
Le passé simple, de Driss Chraïbi, éd. Folio, 2019.
“Paru en 1954, ce roman autobiographique a été pour moi la révélation de ce qu’on peut considérer, dans l’histoire du roman contemporain, comme un chef d’œuvre. Le narrateur-personnage raconte la formation d’un être rebelle dans la société marocaine où la force des traditions et le pouvoir d’un père qu’il nomme “le Seigneur” auraient pu casser sa quête d’absolu. Ce livre m’a marquée par sa singularité innovatrice et son audace. Roman satirique qui multiplie les voix du polémiste, du poète et du conteur oriental, il dresse paradoxalement “une symbiose de son rejet de l’Orient et du scepticisme occidental”. C’est ce combat qu’il mène dans cet entre-deux culturel qui m’a fascinée. Et pourtant, la dernière phrase de ce roman dit tout le paradoxe de son parcours : “Je suis Marocain…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés